Calendario
Area Utente

2025 – RITE D’INITIATION DIPO, FESTIVAL ABOAKYER et AWUKUDAE, 10 jours: Ghana

2025 – RITE D’INITIATION DIPO, FESTIVAL ABOAKYER et AWUKUDAE, 10 jours: Ghana

Duration:
11
Tour Type:
Événement spécial
Groupe International
Group size:
De 2 à 16 participants
PRIX par personne:
- GROUPE DE 6 PARTICIPANTS OU PLUS: 3579 €
- Groupe de 4/5 par participants: 4238 €
- Groupe de 2/3 participants: 4238 € (qui réservent 90 jours ou plus avant la date de départ)
- Groupe de 2/3 participants: 6597 € (qui réservent 89 jours ou moins avant la date de départ)
- Supplément chambre individuelle: 627 €
GUIDE : parlant Français, Italien, Anglais
Acompte au moment de la réservation:

1.271,00

L'acconto è inteso come 30% del totale. Per maggiori informazioni, puoi visionare la nostra informativa.

GHANA

ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX : Rite d’initiation Dipo, Awukudae & Aboakyer festival…

DÉPART: 01 Mai 2025

PRIX A’ PARTIR DE: 3579 € 

Vous pouvez réserver online jusqu’à 30 jours avant le départ.
Pour les réservations dans les 30 jours suivant le départ, contactez notre équipe: transafrica@transafrica.biz

Discount:
Departure:
  • 1 mai 2025 - 11 mai 2025
Total: 1271
Catégories : ,

Special offer

Description

GHANA

Le festival Aboakyer, également connu sous le nom de « festival de la chasse à l’antilope », organisé en l’honneur du dieu tribal de Winneba, est une fabuleuse occasion de vivre le climax d’un festival Fanti.

Le festival Awukudae est célébré autour des chefs traditionnels Ashanti afin de bénéficier de la protection constante des esprits tutélaires et de renforcer l’unité entre le peuple et ses chefs. C’est une occasion unique d’assister à une cérémonie haute en couleur dans l’un des derniers royaumes africains qui a conservé tous ses rituels.

La région de Krobo est célèbre pour ses perles et ses rites d’initiation, qui s’appliquent aux filles.

Dipo est le nom du « processus » par lequel une fille devient une femme adulte pleinement intégrée dans sa société.

 

Jour 1: Accra In
Arrivée et transfert à l’hôtel

Jour 2 : Metropole, Accra – Winneba  (80 km – durée de transfert 3h)
Grande ville africaine en pleine évolution, Accra a su préserver une identité qui se reflète aussi bien dans ses quartiers modernes que dans les plus anciens, où se multiplient les activités traditionnelles.
Les quartiers administratifs verdoyants, composés d’élégantes villas de la première moitié du XXe siècle, rappellent qu’il s’agissait de la plus prospère des colonies d’Afrique de l’Ouest.
Face à l’océan, la vie des quartiers indigènes s’organise. James Town : le premier quartier de la capitale, habité par la population ga. En plus de profiter de son atmosphère, nous visitons les vestiges de la période de la traite et l’ancien phare.
Au-delà d’Osu, où se trouve le palais présidentiel, se trouve le quartier où vivent les fabricants de sarcophages « fantaisistes ». Avec brio, ils créent des cercueils en forme de fruits, de poissons, d’avions, d’animaux… Ces artefacts bizarres sont non seulement appréciés localement, mais sont également présentés lors d’expositions internationales prestigieuses.
Le programme prévoit également une visite du musée national, l’une des premières œuvres du Ghana indépendant. L’idée du musée est de relier l’art ghanéen au reste du continent et de démontrer que l’histoire de l’Afrique fait partie de l’histoire générale de l’humanité.
Transfert à Winneba.
Une promenade en ville nous permettra d’assister à la mise en place des célébration de l’Aboagyer et d’obtenir les dernières informations sur le programme du lendemain.
Nous poursuivons notre route sur quelques kilomètres jusqu’à notre hôtel.

Jour 3 : Festival de l’Aboakyer, Winneba (transferts)
Participation au festival d’Aboakyer
Au cours de la cérémonie, la divinité, appelée Penkye Otu, reçoit une antilope en sacrifice.
La célébration a débuté il y a environ trois cents ans, lors de la fondation de Winneba. À l’époque, les habitants ont placé le village sous la protection de leur dieu, qui les protège encore aujourd’hui.  Le festival est une représentation de leur gratitude envers la divinité. Le festival Aboakyer implique deux groupes : les Tuafo et les Dentsiphus, qui s’affrontent pour pénétrer rapidement dans la brousse et chasser en premier l’antilope sacrifiée. Armé uniquement de bâtons, le groupe qui attrape le premier l’antilope rentre en chantant de puissants chants de guerre et de victoire. L’antilope est présentée à l’Omanhene (chef de la ville), qui pose trois fois son pied nu sur le corps de l’animal. À la fin du rituel, l’antilope est soulevée et portée par des hommes, accompagnés de chants, le long des rues de la ville. La destination est le sanctuaire de Penkye Otu.

Jour 4 : Châteaux de la traite Winneba – Axim  (220 km – durée de transfert 5 h)
Transfert le long de la côte vers Elmina.
Elmina, la plus ancienne et la plus grande construction européenne au sud du Sahara.
Elmina : un nom lié à l’histoire de l’Afrique, mais aussi à l’histoire de l’humanité. En 1482, Christophe Colomb et Bartholomé Diaz y débarquent avec douze caravelles pour y construire un château sous l’autorité portugaise. Les emplacements choisis étaient également liés à la possibilité d’acquérir de la poudre d’or. C’est ainsi que commença l’histoire d’Elmina : un château, un port, un village, qui célèbrent aujourd’hui plus de cinq siècles de contacts et d’échanges continus entre Africains et Européens. Le château que vous visitez aujourd’hui est le résultat de travaux réalisés par les autorités portugaises, hollandaises, anglaises et locales. Tout au long de son histoire, il a d’abord été utilisé comme ferme fortifiée pour fournir des légumes, des fruits et des aliments frais aux navires en route pour les Indes, et en même temps comme base pour l’achat de poudre d’or, d’ivoire et de bois précieux. Au XVIIIe siècle, le château a atteint sa taille actuelle lorsqu’il est devenu l’un des principaux centres de collecte d’esclaves destinés aux Amériques. Aujourd’hui, il est reconnu comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. La citadelle d’Elmina est un port de pêche typique où des centaines de grandes pirogues colorées prennent chaque jour la mer. Les ruelles de ce vieux village de pêcheurs offrent une atmosphère unique et animée.
Dans une ville voisine, nous découvrons les Posuban, sanctuaires des compagnies Asafo où les guerriers Asafo versent encore des libations.

Jour 5 : Village sur pilotis, Axim – Nzulezo e ritorno  (120 km – durée de transfert 3 h)
Ce matin, nous nous rendons à Nzulezo et visitons l’intéressant village sur pilotis.
Nous sommes accueillis par une population hospitalière. La promenade en pirogue pour atteindre le village est fantastique. Nous sommes entourés d’une végétation luxuriante. Le vert et le bleu dans toutes leurs variations nous accompagnent.
Nous visitons le château portugais d’Axim. C’est le plus ancien, après celui d’Elmina. Construit en 1516, selon un style architectural de l’époque, il est posé sur un rocher surplombant l’océan. Le village qui l’entoure conserve des traits qui rappellent l’époque où Africains et Européens coexistaient, établissant de solides commerces.

Jour 6 : Cité jardin, Axim – Kumasi  (300 km – durée de transfert 6 h)
Ce matin, nous prenons la route vers le nord.
Bienvenue dans la région d’Ashanti : le royaume de l’or. L’Afrique de l’Ouest a exporté de l’or dans le monde entier pendant des siècles et aujourd’hui Obuasi est l’un des sites d’extraction d’or les plus importants d’Afrique de l’Ouest.
Nous atteindrons Kumasi dans l’après-midi.
Kumasi est une ville avec un passé mais aussi un présent. Un passé centré sur les rois Ashanti qui, de la fin du XVIIe siècle à nos jours, ont maintenu vivantes les traditions et les splendeurs de ce peuple ; le présent, représenté par des activités économiques florissantes, qui profitent des opportunités offertes par la forêt et les mines d’or sous-jacentes. Le Ghana est depuis des années le premier producteur mondial de cacao (aujourd’hui, avec la Côte d’Ivoire, ils représentent plus de la moitié de la production mondiale). En raison de ses gisements, le Ghana a été appelé « Côte d’or » pendant des siècles, jusqu’à l’indépendance. Les forêts habitées par les Ashanti constituent la plus grande région productrice d’or et de cacao du pays.
La rencontre avec Kumasi, ville située dans les collines, commencera par une visite du vaste marché qui s’étend sur des kilomètres. On y trouve notamment des tissus colorés tissés à la main, des perles de verre, des poteries et une grande variété de fruits et légumes tropicaux.
Visite du centre culturel ashanti qui, dans un bâtiment à l’architecture traditionnelle, renferme une précieuse collection d’objets anciens : textiles, bronzes, statues en bois, armes et les fameux bijoux en or massif encore utilisés lors des grandes occasions.
Si possible, nous assistons à des « funérailles ashanti », qui sont en fait une célébration festive. Les participants, vêtus de magnifiques robes noires et rouges, se réunissent pour une dernière commémoration officielle du défunt, qui peut être décédé depuis quelques années. Au son de la musique et des danses traditionnelles, ils présentent leurs condoléances et leurs cadeaux à la famille du défunt. Si le statut de la famille le permet, les cadeaux peuvent être très riches et sont exposés avec fierté. Les funérailles se terminent au coucher du soleil dans une ambiance détendue et festive.

Jour 7: Festival de l’Awukudae, Kumasi (transfers)
Nous visitons le musée du palais royal, qui nous ouvre ses portes et présente une collection unique de souvenirs ashanti.
Nous assistons ensuite au festival royal : Awukudae.
Dans le calendrier ashanti, des jours sont réservés chaque année à des célébrations spéciales autour des chefs.
Pendant la cérémonie, le « nana » (chef) est assis sous un grand parasol coloré, vêtu d’étoffes éclatantes. Devant le chef s’ouvre un étroit couloir formé par des porteurs d’épées et des gardiens de couteaux rituels, des dignitaires munis d’éventails en plumes d’autruche. De part et d’autre du roi sont assis les anciens et les conseillers sous l’autorité du porte-parole, le linguiste royal, qui tient les symboles du pouvoir recouverts d’or. Pendant que les courtisans offrent leurs cadeaux, les griots (conteurs) récitent l’histoire dynastique des rois ashanti. Les tambours et les trompettes d’ivoire rythment la fête. Des danseurs corpulents, enveloppés dans des tissus d’un rouge criard, exécutent des danses traditionnelles caractérisées par une alternance de mouvements délicats et de déplacements rapides d’un côté à l’autre de la scène. Nous vivrons l’atmosphère, la saveur, la splendeur des grands monarques de la forêt.

Jour 8 : Temples et plantation de cacao, Kumasi- Akosombo  (280 km – durée de transfert 6 h)
Aujourd’hui, nous nous rendons dans la région orientale.
En quittant Kumasi, nous nous arrêterons au sanctuaire traditionnel de Besease.  Ce temple animiste est connu comme l’exemple le plus intéressant et le mieux préservé de l’architecture traditionnelle ashanti. Il a été construit en 1850.
Près de Koforidua, le Cocoa Research Institute of Ghana, fondé en juin 1938 et travaillant avec le Peace Corps, la Ghana Tourism Authority et la SNV Netherlands Development Organisation, offre une opportunité intéressante d’écotourisme.
L’arboretum de Bunso comprend une zone de forêt semi-décidue avec des arbres indigènes et des espèces d’arbres à bois introduites au Ghana depuis l’extérieur.
En fin d’après-midi, excursion en bateau sur la rivière Volta pour admirer l’environnement tropical et visiter des villages de pêcheurs. La rivière Volta a été nommée ainsi par des marchands d’or portugais. Après avoir traversé le pont Adomi, nous nous trouverons face au célèbre barrage d’Akosombo (….).

Jours 9-10 : Iniziation Dipo et perles en vitre, (transfers, la durée varie selon les lieux des célébrations)
Nous nous rendons dans la région  Krobo pour assister au festival Dipo, l’événement traditionnel le plus important de la région.
Le Dipo est un rite d’initiation féminine qui vise à transformer une fille en femme. L’entrée dans le monde des adultes se fera selon la tradition. Seules celles qui passent par ce rite deviendront de (bonnes) épouses. Les jeunes filles sont soumises à divers rituels, tests et épreuves pour prouver leur virginité et leur capacité à devenir adultes.
Au cours de la dernière partie du rituel, les jeunes filles sont élégamment habillées : des perles colorées recouvrent les parties supérieures, par ailleurs nues, tandis que de la taille aux genoux, elles sont recouvertes de beaux tissus.
Au cours de la cérémonie, les filles apparaissent en public dans leurs vêtements de cérémonie. Leur tête est rasée et un morceau de raphia est attaché autour de leur cou pour indiquer qu’elles sont les « Dipo-yi ». Le rituel comprend plusieurs étapes, comme le bain rituel dans la rivière, la dégustation de certains aliments et surtout l’enseignement des tâches féminines. Une fois le rituel terminé, les initiées reviennent d’un lieu secret, couvertes de colliers de perles et de beaux vêtements. C’est l’heure de la fête : elles sont les nouvelles nées !
Nous pouvons également assister à une cérémonie vaudou.Dans un village perdu dans les hautes herbes de la savane nous serons invités à assister à une authentique cérémonie Vaudou. Au rythme toujours plus hypnotique des tam-tams et au son des chants incantatoires certains danseurs tomberont dans un profond état de transe : yeux révulsés, grimaces, tension musculaire, insensibilité à la douleur ou au feu. Ceci est un exemple des manifestations typiques d’une profonde communion religieuse africaine appelée « possession de la part des esprits
La région Krobo est célèbre aussi pour la production de perles en verre.
Ces perles moulées sont fabriquées à partir de verre de récupération. Surtout des bouteilles mais aussi d’autres objets en verre sont d’abord lavés et triés par couleur. Le verre est ensuite pilé dans un mortier en métal et tamisé jusqu’à obtention d’une poudre très fine. On obtient des poudres de verre de différentes couleurs par l’adjonction de colorant de céramique.
Une fois aménagée avec les couleurs, la poudre est mise dans des moules et mise à cuire dans des fours à bois traditionnels qui sont fabriqués avec de l’argile récupérée sur les termitières. Une fois terminée la cuisson, les perles refroidissent lentement dans leur moule afin d’éviter qu’elles se fissurent. Après une heure de refroidissement, les perles sont retirées des moules. La dernière étape consiste à nettoyer les perles et les polir en les frottant énergiquement avec de l’eau et du sable sur une pierre lisse.
Nous suivrons tout le procès de productions. Mais aussi, nous serons mis en condition de faire notre propre perle !

Jour 11 : Accra out, Akosombo – Accra  (110 km – durée de transfert 3 h)
Dans la matinée, nous participerons à la dernière étape du Dipo, puis nous rentrerons à Accra.
Des chambres en day-use seront disponibles jusqu’à 18 heures avant le transfert final vers l’aéroport.

  • VISAS: Ghana – visa d’entrée unique, nécessaire avant le départ.
  • VACCINATIONS: Fièvre jaune – obligatoire ; prophylaxie contre le paludisme – fortement recommandée.
  • REPAS: déjeuner, pique-nique ou dans les restaurants locaux (menus touristiques) ; dîner au restaurant de l’hôtel (menu touristique).
  • BAGAGES: veuillez contenir le poids en 20 kg , les sacs de sport sont conseillés.
  • ASSURANCE VOYAGE: non incluse. Obligatoire pour l’assistance médicale, le rapatriement, les dommages matériels et corporels. Nous ne sommes pas responsables des dommages matériels et physiques survenus pendant le voyage.
  • TRANSPORT: microbus ou minibus
  • Tous nos voyages sont conçus pour être flexibles afin de s’adapter aux conditions météorologiques, de se concentrer sur les intérêts du groupe et de profiter des opportunités qui se présentent une fois sur place.
  • Compte tenu de la nature particulière du voyage, certaines parties peuvent être modifiées en raison de facteurs imprévisibles et sont basées sur des décisions incontestables du guide local. Les coûts découlant de ces variations seront à la charge exclusive des participants. Bien entendu, le guide fera tout son possible pour respecter le programme original.
  • Les prix peuvent être modifiés en cas de changements importants dans les coûts des services, indépendamment de la volonté de l’organisateur.

Inclus :

  • Assistance à l’aéroport à l’arrivée (jour 1) et au départ (jour 11)
  • Transferts et visites en minibus/microbus
  • Guide local anglophone (autres langues possibles : français, allemand, italien si disponible)
  • Visites et excursions selon le programme
  • Hébergement en chambre standard, selon l’itinéraire
  • Tous les repas tels que décrits : B = petit-déjeuner, L = déjeuner, D = dîner
  • Une bouteille d’eau minérale dans le véhicule chaque jour pendant les visites
  • Droits d’entrée dans les parcs, zones protégées et sites culturels
  • Boîte de premiers secours
  • Tous les frais de service et les taxes

 

Non inclus :

  • Vols internationaux
  • Transferts anticipés (avant le jour 1) et/ou tardifs (après le jour 13) de et vers l’aéroport
  • Les frais de visa et les taxes de départ à l’aéroport
  • Tout repas ou visite touristique autre que ceux spécifiés
  • Eau minérale et boissons aux repas
  • Portage
  • Frais pour photos et vidéos personnelles
  • Assurance personnelle et de voyage (obligatoire)
  • Pourboires pour les chauffeurs, les guides et le personnel de l’hôtel
  • Frais de retard ou de perte de bagages
  • Tout élément de nature personnelle tel que les appels téléphoniques, la blanchisserie, etc.
  • Tout ce qui n’est pas mentionné comme inclus

Partager sur

condividi facebook condividi linkedin condividi twitter invia mail

Envoyer une requête