Calendario
Area Utente

TRANS-SAHARA ET AFRIQUE DE L’OUEST, GRANDE EXPÉDITION, 58 jours: Marrakech – Cotonou (ou rejoignez une partie de l’expédition)

TRANS-SAHARA ET AFRIQUE DE L’OUEST, GRANDE EXPÉDITION, 58 jours: Marrakech – Cotonou (ou rejoignez une partie de l’expédition)

Duration:
58
Tour Type:
Grande Expédition
Groupe International
Group size:
De 2 à 16 participants
PRIX par personne:
- GROUPE DE 7 PARTICIPANTS OU PLUS: 15880 €
- Groupe de 5/6 participants: 18214 €
- Supplément chambre individuelle: 1999 €
GUIDE : parlant Français, Italien, Anglais
Acompte au moment de la réservation:

5.465,00

L'acconto è inteso come 30% del totale. Per maggiori informazioni, puoi visionare la nostra informativa.

MAROC (PROVINCE DU SAHARA OCCIDENTAL), MAURITANIE, SENEGAL ET LA CASAMANCE, GAMBIE, GUINEE BISSAU ET L’ARCHIPEL DES BIJAGOS, GUINEE CONAKRY, SIERRA LEONE, LIBERIA, COTE D’IVOIRE, GHANA, TOGO ET BENIN

VIVEZ une « grande expédition » qui traverse le Sahara du nord au sud et atteint les savanes, les forêts, les côtes et les îles du golfe de Guinée. Nous traverserons les principaux environnements naturels, culturels et religieux du continent africain…

DÉPARTS:

19 Novembre 2022 (Itinéraire Nord-Sud) Conduite par ALBERTO NICHELI

5 Mars 2023 (Itinéraire Sud-Nord)

18 Novembre 2023 (Itinéraire Nord-Sud)

PRIX À PARTIR DE: 15880 €

Discount:
Departure:
  • 19 novembre 2022 - 15 janvier 2023
  • 5 mars 2023 - 1 mai 2023
  • 18 novembre 2023 - 14 janvier 2024
Total: 5465

Special offer

Description

MAROC (PROVINCE DU SAHARA OCCIDENTAL), MAURITANIE, SENEGAL ET LA CASAMANCE, GAMBIE, GUINEE BISSAU ET L’ARCHIPEL DES BIJAGOS, GUINEE CONAKRY, SIERRA LEONE, LIBERIA, COTE D’IVOIRE, GHANA, TOGO ET BENIN

VIVEZ une « grande expédition » qui traverse le Sahara du nord au sud et atteint les savanes, les forêts, les côtes et les îles du golfe de Guinée. Nous traverserons les principaux environnements naturels, culturels et religieux du continent africain.

L’itinéraire commence à Marrakech, mythique gare caravanière, pour atteindre le Sahara occidental (aujourd’hui Provinces Sahariennes Marocaines) et ses sables vierges. Une région interdite aux voyageurs depuis des décennies, dont nous sommes fiers d’être les pionniers. Sur la partie sud de notre traversée du Sahara nous découvrons l’oasis reculée de la Mauritanie. Au Sénégal. Le paysage passera du désert à la savane. Le Cap d’Almadine est la pointe occidentale du continent africain. Vers le sud, le paysage changera à nouveau, passant cette fois de la savane à la forêt. Les masques de danse sacrée de la Casamance seront le signe qu’avec le changement de l’environnement naturel, l’environnement culturel et religieux a également changé, de l’islam à l’animisme traditionnel. En Guinée Bissau, nous profitons d’une navigation de trois jours vers l’archipel des Bijagos. Retour sur la terre ferme pour participer à un « concert tribal » donné par des Griots : descendants de lignées de musiciens et de conteurs remontant au XIIe siècle. Nous traverserons des forêts et des montagnes reculées où l’arrivée d’étrangers est un événement rare. Dans les coins les moins connus de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria, nous traverserons des rivières à bord de péniches, marcherons sur des ponts de lianes vers des villages isolés, des initiés « Hommes-Oiseaux » et serons reçus par des chefs traditionnels siégeant en conseil avec les notables et les anciens. La Sierra Leone a été la première colonie britannique en Afrique avec la plus ancienne université de cette partie du continent. Monrovia est la capitale du Libéria, la plus ancienne république indépendante d’Afrique n’ayant jamais été une colonie ou un protectorat. En 1847 ce Pays était déjà gouverné par un président noir, l’Afro-Américain Roberts né en Virginie et faisant partie des colons Kriol, considérés comme les fondateurs de la nation. Découvrez le paradis immaculé de l’île de Banana, les tambours sacrés et les sites secrets des chercheurs de diamants. Le long de la côte du golfe de Guinée, nous voyageons entre côtes et îles vierges. Au Ghana on découvre l’ethnie Ashanti avec leurs cérémonies traditionnelles. On visite des plages immaculées et d’anciens châteaux de la traite négrière. Au Togo et au Bénin, l’accent sera mis sur les origines africaines du vaudou : tambours, transes, rituels font partie du quotidien.

Une expérience unique : au cours de cette expédition aux multiples facettes, nous interagirons également avec « l’Afrique métropolitaine contemporaine », en flânant dans la vie urbaine intense de Dakar, Freetown, Monrovia, Abidjan et Accra réputés pour leurs restaurants et lieux de vie nocturne.

CLIMAT. Les dates de départ ont été choisies pour profiter du meilleur climat. La fin de l’automne (et le printemps) sont les bonnes saisons pour voyager à travers le Sahara ; les températures sont douces et agréables : les nuits sont fraîches mais pas froides.
L’hiver (et le début du printemps) sont les périodes les plus fraîches de la saison sèche en Afrique de l’Ouest subsaharienne.

Le CONFORT est un must pour profiter pleinement d’une longue expérience de voyage hors des sentiers battus.

Transports : les véhicules 4×4 modernes et climatisés seront le principal moyen de transport dans les déserts et les forêts, nous utiliserons des minibus récents sur certaines routes goudronnées.

Nuitées : toujours dans des hôtels confortables, quatre étoiles (****) dans les capitales et partout disponibles. Hôtels récents avec chambres climatisées et salle de bain privée dans le reste du parcours. Les logements ont été choisis en privilégiant le confort, la qualité de la nourriture, le style architectural typique, le service amical et les sites pittoresques. Dans les régions reculées du Sahara occidental, nous passerons deux nuits dans notre camp mobile, avec des tentes modernes, installées sur des nattes, équipées de moustiquaires, de lits portables et de chaises. Une tente-restaurant confortable sera dressée pour le dîner. Une tente sera dédiée aux « toilettes ». Une expérience de camp bien organisée, sous les étoiles du désert, est un must d’une « expérience saharienne ».

LA SÉCURITÉ est notre principale préoccupation. L’expédition est basée sur notre longue expérience de la région et est dirigée par des chefs d’expédition compétents. L’itinéraire est sécurisé, notre réseau local le surveille en permanence grâce à une présence sur le terrain fournissant des informations actualisées.

OU REJOIGNEZ-NOUS POUR L’UNE DES 25 ETAPES POSSIBLES DE L’EXPEDITION :                     

1). LE SAHARA : 3 options, des itinéraires de 12 à 20 jours traversant le plus grand désert du monde, découvrez des étendues sauvages de dunes, d’oasis et de campements nomades.

2) SAHARA & AFRIQUE DE L’OUEST : 6 options, des itinéraires de 14 à 54 jours. De la traversée du Sahara aux savanes et forêts, à la découverte de la plus grande variété de paysages et de peuples.

3) AFRIQUE DE L’OUEST : 16 options, des itinéraires de 6 à 37 jours. Rituels, tribus et cultures inconnus de la savane et des forêts dans les régions subsahariennes les plus intrigantes.

 

1) LE SAHARA
Choisissez entre 3 options différentes, de 12 à 20 jours.

12 jours, DE MARRAKECH A DAKHLA. Prix à partir de: 2992 €
2022. Départ à Marrakech le 19 novembre 2022. Fin à Dakhla le 30 novembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
2023. Départ à Dakhla le 20 avril 2023. Se termine à Marrakech le 1er mai 2023, itinéraire Sud-Nord
2023. Départ à Marrakech le 18 novembre 2023. Fin à Dakhla le 29 novembre 2023, itinéraire Nord-Sud.

20 jours, DE MARRAKECH A NOUAKCHOTT. Prix à partir de: 5589 €
Départ à Marrakech le 19 novembre 2022. Fin à Nouakchott, soirée le 8 décembre 2022, itinéraire Nord-Sud.
Départ à Nouakchott le 12 avril 2023. Fin à Marrakech le 1er mai 2023, itinéraire Sud-Nord.
Départ à Marrakech le 18 novembre 2023. Fin à Nouakchott, soirée le 7 décembre 2023, itinéraire Nord-Sud.

15 jours, DE TAN-TAN A NOUAKCHOTT. Prix à partir de: 3985 €
Départ à Tan-Tan le 24 novembre 2022. Fin à Nouakchott au soir le 8 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
Départ Nouakchott le 12 avril 2023. Se termine à Tan Tan le 26 avril 2023 au soir, itinéraire Sud-Nord.
Départ à Tan-Tan le 23 novembre 2023. Fin à Nouakchott au soir le 7 décembre 2023 Itinéraire Nord-Sud.

 

2) SAHARA & AFRIQUE DE L’OUEST
Choisissez entre 6 options différentes, de 14 à 54 jours

14/15 jours, DE DAKHLA A DAKAR. Prix à partir de: 4194 €
(14 jours) Départ à Dakhla le 29 novembre 2022. Fin à Dakar le 12 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
(15 Jours) Commence à Dakar le 7 avril 2023. Se termine à Dakhla le 21 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
(14 Jours) Commence à Dakhla le 28 novembre 2023. Se termine à Dakar le 11 décembre 2023. Itinéraire Nord-Sud.

24/25 jours, DE MARRAKECH À DAKAR. Prix à partir de: 6820 €
(24 jours) Commence à Marrakech le 19 novembre 2022. Se termine à Dakar le 12 décembre 2022 Itinéraire Nord-Sud.
(25 Jours) Commence à Dakar le 7 avril 2023. Se termine à Marrakech le 1er mai 2023 Itinéraire Sud-Nord.
(24 jours) Commence à Marrakech le 18 novembre 2023. Se termine à Dakar le 11 décembre 2023 Itinéraire Nord-Sud

54 jours, DE MARRAKECH A ACCRA. Prix à partir de: 14795 €
Commence à Marrakech, le 19 novembre 2022. Se termine à Accra le 11 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud
Départ à Accra, le 9 mars Fin à Marrakech le 1er mai 2023. Itinéraire Sud-Nord
Commence à Marrakech, le 18 novembre 2023. Se termine à Accra le 10 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud

50 jours, DE MARRAKECH A ABIDJAN. Prix à partir de: 13790 €
Départ à Marrakech le 19 novembre 2022. Fin à Abidjan le 7 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud
Départ à Abidjan le 13 mars 2023. Se termine à Marrakech le 1er mai 2023. Itinéraire Sud-Nord
Départ à Marrakech le 18 novembre 2023. Fin à Abidjan le 6 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud

42 jours, DE MARRAKECH À MONROVIA. Prix à partir de: 11593 €
Commence à Marrakech le 19 novembre 2022. Se termine à Monrovia le 30 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud
Commence à Monrovia le 21 mars 2023. Se termine à Marrakech le 1er mai 2023. Itinéraire Sud-Nord
Commence à Marrakech le 18 novembre 2023. Se termine à Monrovia le 29 décembre 2023.

31 jours, DE MARRAKECH A L’ARCHIPEL DES BIJAGOS. Prix à partir de: 8991 €
Commence à Marrakech le 19 novembre 2022. Se termine à Bissau le 19 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud
Commence à Bissau le 1er avril 2023. Se termine à Marrakech le 1er mai 2023. Itinéraire Sud-Nord
Commence à Marrakech le 18 novembre 2023. Se termine à Bissau le 18 décembre 2023. Itinéraire Nord-Sud

3) AFRIQUE DE L’OUEST
Choisissez entre 16 options différentes : de 6 à 37 jours

37 jours, DE DAKAR A COTONOU. Prix à partir de: 9946€
Départ à Dakar le 10 décembre 2022. Fin à Cotonou le 15 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Cotonou le 5 mars 2023. Fin à Dakar le 10 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Dakar le 9 décembre 2023. Se termine à Cotonou le 14 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud

29 jours, DE DAKAR A ABIDJAN. Prix à partir de: 7940 €
Départ à Dakar le 10 décembre 2022. Fin à Abidjan le 7 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Abidjan le 13 mars 2023. Fin à Dakar le 10 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Dakar le 9 décembre 2023. Se termine à Abidjan le 6 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud

21 jours DE DAKAR A MONROVIA. Prix à partir de: 5996 €
Départ à Dakar le 10 décembre 2022. Fin à Monrovia le 30 décembre 2022, itinéraire Nord-Sud.
Départ à Monrovia le 21 mars 2023. Fin à Dakar le 10 avril 2023, itinéraire Sud-Nord.
Départ à Dakar le 9 décembre 2023. Fin à Monrovia le 29 décembre 2023, itinéraire Nord-Sud.

10 jours, DE DAKAR AUX BIJAGOS. Prix à partir de: 2838 €
Commence à Dakar le 10 décembre 2022. Se termine à Bissau le 19 décembre 2022, itinéraire Nord-Sud.
Commence à Bissau le 1er avril 2023. Se termine à Dakar le 10 avril 2023, itinéraire Sud-Nord.
Commence à Dakar le 9 décembre 2023. Se termine à Bissau le 18 décembre 2023.

31 jours, DE L’ARCHIPEL DES BIJAGOS A COTONOU. Prix à partir de: 8587€
Départ à Bissau le 16 décembre 2022. Fin à Cotonou le 15 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Cotonou le 5 mars 2023. Se termine à Bissau au soir du 4 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Départ à Bissau le 15 décembre 2023. Fin à Cotonou le 14 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

28 jours, DE BISSAU A COTONOU. Prix à partir de: 7764 €
Commence à Bissau le 19 décembre 2022. Se termine à Cotonou le 15 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Cotonou le 5 mars 2023. Se termine à Bissau le soir du 1er avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Bissau le 18 décembre 2023. Se termine à Cotonou le 14 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

23 jours, DE L’ARCHIPEL DES BIJAGOS A ABIDJAN. Prix à partir de: 6297 €
Commence à Bissau le 16 décembre 2022. Se termine à Abidjan le 7 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Abidjan le 13 mars 2023. Fin à Bissau le soir du 4 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Bissau le 15 décembre 2023. Se termine à Abidjan le 6 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

20 jours, DE BISSAU A ABIDJAN. Prix à partir de: 5473 €
Commence à Bissau le 19 décembre 2022. Se termine à Abidjan le 7 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Abidjan le 13 mars 2023. Fin à Bissau, soir du 1er avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Bissau le 18 décembre 2023. Se termine à Abidjan le 6 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

15 jours, DE L’ARCHIPEL DES BIJAGOS A MONROVIA. Prix à partir de: 4107 €
Commence à Bissau le 16 décembre 2022. Se termine à Monrovia le 30 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Monrovia le 21 mars 2023. Fin à Bissau au soir du 4 avril 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Bissau le 15 décembre 2023. Se termine à Monrovia le 29 décembre 2023. Itinéraire Nord-Sud.

12 jours, DE BISSAU À MONROVIA. Prix à partir de: 3296 €
Commence à Bissau le 19 décembre 2022. Se termine à Monrovia le 30 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
Commence à Monrovia le 21 mars 2023. Se termine à Bissau le soir du 1er avril 2023. Itinéraire Sud-Nord
Commence à Bissau le 18 décembre 2023. Se termine à Monrovia le 29 décembre 2023. Itinéraire Nord-Sud.

22 jours, DE FREETOWN À COTONOU. Prix à partir de: 5999 €
Départ à Freetown le 25 décembre 2022. Fin à Cotonou le 15 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Cotonou le 5 mars 2023. Fin Freetown, le 26 mars 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Départ à Freetown le 24 décembre 2023. Fin à Cotonou le 14 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

18 jours DE FREETOWN À ACCRA. Prix à partir de: 4944 €
Commence à Freetown le 25 décembre 2022. Se termine à Accra le 11 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Début à Accra le 9 mars 2023. Fin à Freetown le 26 mars 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Freetown le 24 décembre 2023. Se termine à Accra le 10 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

14 jours, DE FREETOWN A ABIDJAN. Prix à partir de: 3873 €
Commence à Freetown le 25 décembre 2022. Se termine à Abidjan le 7 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Abidjan, le 13 mars 2023. Fin à Freetown le 26 mars 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Commence à Freetown le 24 décembre 2023. Se termine à Abidjan le 6 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

6 jours, DE FREETOWN À MONROVIA. Prix à partir de: 1988 €
Départ à Freetown le 25 décembre 2022. Fin à Monrovia le 30 décembre 2022. Itinéraire Nord-Sud.
Départ à Monrovia le 21 mars 2023. Fin à Freetown le 26 mars 2023. Itinéraire Sud-Nord.
Départ à Freetown le 24 décembre 2023. Fin à Monrovia le 29 décembre 2023. Itinéraire Nord-Sud.

14 jours, DE MONROVIA À ACCRA. Prix à partir de: 3843 €
Commence à Monrovia le 29 décembre 2022. Se termine à Accra le 11 janvier 2023. Itinéraire Nord-Sud.
Commence à Accra le 9 mars 2023. Se termine à Monrovia soir du 22 mars 2023, itinéraire Sud-Nord
Commence à Monrovia le 28 décembre 2023. Se termine à Accra le 10 janvier 2024. Itinéraire Nord-Sud.

11 jours, D’ABIDJAN A COTONOU. Prix à partir de: 2998 €
Commence à Abidjan le 5 janvier 2023. Se termine à Cotonou le 15 janvier 2023.
Départ à Cotonou le 5 mars 2023. Fin à Abidjan le 15 mars 2023. ITINÉRAIRE INVERSÉ
Commence à Abidjan le 4 janvier 2024. Se termine à Cotonou le 14 janvier 2024.

Jour 1 : MARRAKECH Maroc
Arrivée individuelle. Un taxi de l’aéroport à l’hôtel coûte 20 euros ou 25 USD.
Rendez-vous à 20h au Novotel et nuit ; standard international, au cœur de Marrakech.

Jour 2 : HAUT ATLAS Maroc
Nous quitterons la route principale pour découvrir les villages berbères les moins fréquentés de la chaîne du Haut Atlas et rejoindre les chercheurs de pierres précieuses en quête d’Améthyste, de Tourmaline…. Avec leur aide, nous pourrons trouver nos propres joyaux… Notre itinéraire traverse le col du Tizi-n-Tichka à 2 273 m. dans le versant sud de l’Atlas.
Arrivée à Ouarzazate, grande oasis aux portes du désert. Dîner et nuit dans un hôtel au standard international, Wi-Fi.

Jour 3 : ART ROCK DE OUADI DRAA Maroc
Notre chemin suivra la première partie de l’Ouadi (rivière) Draa. Cette rivière importante avec ses crues a créé une large bande de végétation de plusieurs kilomètres avec une suit de palmeraie cachant des jardins potagers, en suivant la rivière sur des centaines de kilomètres dans le désert. Une longue oasis unique avec deux millions et deux cent mille Palmiers à dattes. Visite d’un site avec des centaines de graffitis représentant des chasseurs, des guerriers, des cavaliers et la faune ; témoin silencieux des peuples vivant dans ces régions il y a des milliers d’années, avant la désertification. Déjeuner dans un restaurant de la charmante oasis de Zagora. Notre itinéraire se poursuivra le long de la vallée du Draa jusqu’à Mhamid. Au sud-est de Mhamid, l’eau du fleuve s’évanouira dans le désert. Dîner et nuit au confortable hôtel Pacha dans l’oasis, Chambres climatisées avec salle de bain privée, Wi-Fi. Ou similaire. Mhamid est le dernier avant-poste permanent avant le désert total.

Jour 4 : DUNES ET FOSSILES Maroc
A partir de Mhamid, l’aventure saharienne commence ; notre 4×4 sortant de toutes pistes traversera une région de hautes dunes : l’Erg Chegaga.
Après nous atteignons Iriki, lac salée, et un site où chacun de nous pourra trouver ses propres fossiles.
Dîner et nuit à Bab Rimal le meilleur hôtel de la région. Bungalows climatisés avec salle de bain privée, piscine, Wi-Fi. Ou similaire.

Jour 5 : LE SENTIER DES OASIS Maroc
On reprend la route, pour traverser une région aux paysages spectaculaires, aux montagnes rocheuses et aux grandes oasis.
Nous vivrons la route pour découvrir comment, depuis des siècles, l’eau est partagée entre les différents jardins d’une palmeraie. Un ancien sablier à eau marque encore le moment de l’irrigation pour chaque jardin.
Nous nous promenons dans l’oasis pour découvrir ce miracle vert entouré d’un environnement aride. Déjeuner dans un restaurant local, arrivée en soirée dans le meilleur hôtel de la région. Borji Biramane, bungalows climatisés avec salle de bain privée, piscine, Wi-Fi

Jour 6 : TERMINAUX DE CARAVANES & FORTS ANCIENS Maroc
Dans la région rarement visitée d’Assa, nous découvrirons la même ancienne architecture de pierre arabo-berbère que nous reverrons à des milliers de kilomètres au sud, de l’autre côté du Sahara, à Chinguetti et Ouadane, oasis de Mauritanie, qui dans l’Antiquité étaient liées à Assa par un parcours caravanier que nous tenterons en partie de retracer.
La petite ville de Guelmim, est un ancien terminal caravanier. Ici, nous chercherons les vestiges de l’ancien commerce transsaharien…
À partir de là, l’itinéraire suivra un certain temps l’une des côtes les plus poissonneuses de la planète et la « route de vol » des oiseaux paléarctiques qui migrent du nord de l’Europe et de la Russie pour hiverner en Afrique chaque année pendant cette saison. Les oiseaux migrateurs voyageant avec nous du nord au sud seront le refrain de notre itinéraire jusqu’à l’archipel des Bijagos, en Guinée Bissau.
Un spectaculaire fort militaire fantôme « garde » toujours les anciennes frontières entre le protectorat français du Maroc et le Sahara espagnol. La présence du fort nous donnera l’impression d’être sur le plateau d’un vieux film de la Légion étrangère française. Arrivée en soirée au charmant et confortable hôtel Ksar Tafnidilt, construit avec des matériaux locaux dans une belle architecture saharienne. L’hôtel est géré par nos amis, Guy et Magali, un couple de français. Magali est une experte du désert ; elle a remporté le « Rallye des Gazelle », la compétition tout-terrain la plus difficile réservée aux équipes féminines.
Ksar Tafnidilt est un point de rencontre pour les voyageurs passionnés du Sahara, qui échangent ici les dernières nouvelles sur l’état des pistes, les formalités aux frontières et plus encore. L’hôtel sera notre base pour deux nuits. Chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 7 : ESTUAIRES ET DESERT Maroc
Une fois quitté Tafnidilt, nous traversons une chaîne de dunes escarpées pour atteindre la région de l’estuaire du Dra, visitée uniquement par des voyageurs courageux qui osent trouver leur chemin sur les pistes sablonneuses entre les falaises et l’océan Atlantique. Ici, nous découvrirons de minuscules colonies temporaires de pêcheurs, des postes militaires coloniaux fantômes, des dunes et des chameaux dans un paysage vierge, et si nous avons de la chance, nous parcourrons des kilomètres sur une plage sauvage entre hautes dunes et océan.
Nous quittons le littoral, suivant le lit d’une rivière (Ouadi) dans un grand canyon : le seul chemin possible entre hautes dunes, falaises et océan.
Retour en soirée à notre base confortable, l’hôtel Ksar Tafnidilt.

Jour 8 : DUNES ET LAGUNES Maroc
A partir de Tan-Tan, la route suit un itinéraire passionnant à travers une falaise à la lisière entre Sahara et Océan… La lagune salée de Naila, séparée de l’océan par des rangées de dunes, avec un estuaire sur la mer, est le plus grand lac salé au Maroc (100 Km²).  Aire protégée d’une grande beauté naturelle est un point de repos important sur le chemin migratoire des oiseaux. Elle peut héberger jusqu’à 20.000 oiseaux comme des flamants roses, des cormorans, des goélands, des hérons…
Nous embarquerons à bord de bateaux de pêcheurs locaux pour explorer cette eau émeraude enfermée dans un large cadre de dunes jaunes et d’escarpements bruns.
Arrivée en fin d’après-midi dans la petite ville de Tarfaya sur le cap Juby, à moins de 100 km des îles Canaries. Tarfaya est une ancienne base « Aéropostale », qui de l’Europe allait vers l’Afrique et l’Amérique latine. Visite du Musée et des vestiges de l’architecture coloniale espagnole. A Tarfaya, Saint Exupéry le célèbre aviateur et écrivain, auteur de « Le petit prince » était familier.
Hôtel Casamar, chambres climatisées avec salle de bain privée, Wi-Fi

Jours 9 & 10 : SAHARA OCCIDENTAL : LA PISTE INTERDITE Maroc
À Laayoune, nous rencontrerons notre guide local, un nomade d’une tribu sahraouie qui nous conduira à travers une expédition hors-piste de trois jours traversant le Sahara occidental du nord au sud. L’ancienne colonie du Sahara espagnol a été le théâtre d’une longue guerre entre le Front armé Polisario et l’armée marocaine. Aujourd’hui, il fait partie du Maroc. Depuis la seconde moitié des années 70, en raison de cette longue « guerre des sables », cette région était interdite aux voyageurs. Jusqu’à aujourd’hui aucun traité de paix n’a été signé, mais cela fait des décennies qu’il n’y a pas de combats dans la région que nous traversons. Nous sommes fiers d’être les « premiers » à amener des voyageurs intrépides dans les vastes régions sablonneuses de Saguia El Hamra, Tiris Zemmour et le spectaculaire regard sur la mer du Rio de Oro. Dans cette expédition saharienne, nous traverserons de grandes dunes pour découvrir des puits fréquentés par de longues files de chameaux appartenant aux légendaires nomades Reguibat. Les jours 9 et 10 bivouacs sous les étoiles dans l’immensité du Sahara. Notre campement mobile, suivi d’un véhicule 4×4 d’assistance, est confortable : grandes tentes sur nattes, lits et chaises de camping. Tente restaurant, avec tables, chaises. Tente de toilette.

Jour 11 : DU DÉSERT À L’OCÉAN MarocContinuation matinale de notre expédition transsaharienne. L’après-midi, une route nous conduira à l’océan. Arrivée à l’hôtel Buena Vista ****, face à l’océan, qui sera notre base pour deux nuits.

Jour 12 : RIO DE ORO Maroc
L’étonnante beauté du paysage de la péninsule de Dakhla en fait un lieu unique. Le Rio de Oro est un bras de mer de 40 km de long entre falaises et dunes. Des couleurs pastel peignent le paysage : l’océan bleu, le sable jaune, les champs d’algues émeraude et les rochers sombres. Vivez un événement unique : à marée haute, l’océan inondera le désert : une dune blanche et des collines rocheuses deviendront des îles temporaires.
La petite ville de Dakhla a été fondée par des navigateurs espagnols en 1502 sous le nom de « Villa Cisneros ». Visite du port de pêche coloré, déjeuner dans une ferme ostréicole. Nous roulerons le long du rivage pour découvrir où les vagues touchent les dunes de sable. Dîner dans un restaurant typique. Retour de nuit à notre hôtel quatre étoiles.

Jour 13 : FRONTIERE : DES LIGNES DANS LE SABLE Maroc – Mauritanie
Notre chemin court sur une falaise spectaculaire entre le désert et l’océan. Nous suivons la seule route ouverte vers le sud. Un panneau indique que nous sommes « sur » le Tropique du Cancer. Au poste militaire de Guerguerat nous traverserons le poste frontière sud du Maroc, seule voie ouverte entre le Maghreb et l’Afrique noire. Un site sensible. La frontière est une ligne théorique dans le désert qui « sépare le sable du sable ». De l’autre côté, le poste militaire de la Mauritanie. Arrivée en soirée à Nouadhibou. Confortable El Médina ou Hôtel Sahel, ****.

Jours 14 & 15 : EXPLORATION DU SAHARA Mauritanie
Visite de Nouadhibou et le spectaculaire « Golf du levrier ». Marché et temps pour acheter la monnaie locale, Ouguiya. Dans l’après-midi, route vers le sud et nuit à Chami. Le lendemain matin, grâce à l’expérience de notre personnel, nous tracerons notre propre chemin en traçant un chemin non balisé dans l’océan de sable de la région d’Inchiri, l’une des parties les moins connues du désert mauritanien. Pour franchir de longues étendues de dunes, nous diminuerons la pression des pneus. GPS, cartes, boussole feront de support à notre navigation terrestre dans un univers géologique intact. Dîner du jour 14 et nuit au nouvel hôtel Iouik à Chami, dîner du jour 15 et nuit à l’hôtel Sahara tout récent, avec chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 16 : ADRAR : DUNES ET MONTAGNES Mauritanie
Un itinéraire absolument « hors de toute piste » se frayera le chemin à travers des hautes dunes. Erg Amatlich est l’une des plus belles chaînes de dunes de Mauritanie. Le Sahara peut donner aux voyageurs l’impression d’être la première personne sur une planète. Nous pourrons découvrir des traces de présence humaine millénaires comme des outils de pierre et des tessons de poteries. Lorsque de rares pâturages apparaîtront, nous découvrirons des colonies nomades. Ces rencontres humaines, après le profond silence du Sahara, sont intenses.
Nous entrerons dans le paysage pittoresque du massif de l’Adrar : vallées, hautes montagnes, dunes jaune, pics de roche sombre et rouge. Nous visiterons des oasis isolées et de minuscules villages en adobe.
Arrivée en soirée à Chinguetti. Dîner et nuit à La Gueila, maison d’hôtes confortable construite dans le style mauritanien traditionnel qui sera notre base pour trois nuits (ou résidence privée confortable). Chambres climatisées, eau chaude, Wi-Fi. Restaurant raffiné, spécialités locales avec une touche française.

Jour 17 : CHINGUETTI, L’OASIS Mauritanie
La citadelle en pierre de Chinguetti date du XIIIe siècle et est un carrefour de différentes routes transsahariennes reliant les côtes méditerranéennes à l’Afrique noire. L’atmosphère de la vieille ville de pierre, l’architecture, certaines collections de manuscrits anciens du Moyen-Âge et l’oasis avec leurs « miracles verts » de palmiers et de jardins entourés par l’immensité du Sahara sont les points forts de Chinguetti. De grandes chaînes de dunes jaunes sont la limite ouest de la ville qui « se bat » pour ne pas être recouverte par le sable.
La mosquée principale et le minaret de pierre : la mosquée de Chinguetti est la deuxième plus ancienne encore en activité dans tout le monde musulman.
Nous passerons toute la journée dans l’atmosphère magique de cette citadelle désertique, considérée comme le joyau des oasis mauritaniennes, à la découverte de deux anciennes collections de manuscrits, dont Ould Habott, la plus grande de Mauritanie. Retour à notre confortable maison d’hôtes.

Jour 18 : OUADANE, LA MAURITANIE LA PLUS ELOIGNEE Mauritanie
Nous nous dirigerons vers Ouadane dans un itinéraire absolu « hors de toute piste » qui suit un Ouadi (ruisseau sec), découvrant de minuscules oasis cachées dans les hautes dunes. Toute la journée, découvrez Ouadane, l’oasis la plus reculée de Mauritanie, un avant-poste dans le vide du désert. Ouadane a été fondée en 1147, alors que la majeure partie ées tombée en ruine, certaines de ses maisons en pierre, perchées sur une colline rocheuse, entourées par l’immensité du Sahara, sont encore habitées. Autrefois, cette ville était un important point de commerce caravanier. Le commerce était si florissant qu’en 1487, les Portugais construisirent un comptoir fortifié dans la région.
Retour à notre base confortable à Chinguetti. Dîner et nuit à « La Gueila » (ou résidence privée).
Chambres climatisées, eau chaude, Wi-Fi

Jour 19 : OASIS VERTE Mauritanie
Le paysage ne cessera de nous émerveiller. En quittant la piste principale, nous atteindrons une région de montagnes spectaculaires, de gorges et de canyons. Espace infini dominé par l’ocre de la terre et le bleu du ciel. A l’horizon les ruines du Fort Saganne, construit pour tourner le film éponyme : Fort Saganne.
Le site d’Agrour, situé au sommet du col d’Amogjar, cache des peintures rupestres préhistoriques représentant des bovidés, des chasseurs et des éleveurs.
Après une courte visite d’Atar nous rejoignons Azougui, les ruines de ce qui fut la capitale d’un royaume almoravide au 11ème siècle. Les Almoravides, appelés dans le mot arabe « Al -Murabitun » étaient une confrérie de guerriers musulmans puritains et radicaux, issue de tribus nomades du nord de l’actuelle Mauritanie. Entre le XIe et le XIIe siècle, les Almoravides pillent l’Empire du Ghana, fondent Marrakech, conquièrent le Maroc, une partie de l’Algérie et le sud de l’Espagne.
Terjit est l’une des oasis les plus particulières et luxuriantes de la Mauritanie. Après avoir traversé une palmeraie dense protégée par une gorge et longé un petit ruisseau, nous découvrons un vaste abri sous roche où coule une eau de source. Une atmosphère inattendue déconnectée du temps et de la rudesse du désert.
Dîner et nuit : Hôtel Sahara ou similaire. Nouvel hôtel avec chambres climatisées, eau chaude.

Jour 20 : NOUAKCHOTT Mauritanie
Du désert à l’océan, du Sahara à l’Afrique noire.
Comme résumé de l’histoire et de la culture mauritanienne, visite de l’intéressant musée national qui présente l’archéologie, les artefacts, les costumes et les textiles de la préhistoire à nos jours. Uniques les photos prises lors des fouilles d’Aoudaghost, le site le mieux conservé du légendaire empire du Ghana. Le Ghana était le plus ancien Empire et Royaume connu en Afrique Noire. Daté du VIe siècle, l’empire se situait dans l’actuel sud-est de la Mauritanie. A cette époque partait d’Aoudaghost la caravane transportant l’or vers l’Afrique du Nord et passant par Ouadane et Assa que nous avons découvert lors de notre traversée du Sahara. Déjeuner dans un restaurant branché, réputé pour la « pêche du jour », d’autres repas que du poisson sont proposés. Des centaines de pirogues colorées bordant la plage du port de pêche de Nouakchott nous laissera bouche bée. Nos yeux, habitués au sable et aux dunes, se refléteront dans des eaux tumultueuses, dans lesquelles vent, vagues, pirogues peintes de couleurs vives et pêcheurs subsahariens (principalement sénégalais) vendant les abondantes prises au marché. La Mauritanie transforme plus de 1 800 000 tonnes de poisson chaque année. Dîner et nuit à l’Azalai, hôtel 4 étoiles, standard international.

Jour 21 : PARC NATIONAL DU DJOUDJ Mauritanie – Sénégal
Départ tôt le matin en direction du sud vers le Sénégal. La frontière naturelle entre la Mauritanie et le Sénégal est le fleuve Sénégal, frontière naturelle entre désert et savane. Nous traverserons la rivière sur un pont mobile et entrerons dans une zone humide unique entre Sahara et Sahel.
Le parc national du Djoudj, déclaré site du patrimoine UNESCO, est une oasis de verdure formée de centaines de kilomètres de terres partiellement inondées.
Ce « paradis humide » est le meilleur habitat et site de nidification de plus d’un million d’oiseaux migrateurs et sédentaires.
Totalement entouré d’un paysage aride, l’habitat protégé des zones humides attire les oiseaux migrateurs. Plus de 400 espèces vivent temporairement dans cette réserve ornithologique unique. Nous profiterons d’une excursion en bateau pour visiter une île avec une étonnante concentration de pélicans.
Arrivée dans la soirée à Saint Louis. Dîner et nuit à l’Hôtel de la Poste, un hôtel historique construit en 1850 qui fut la base des pilotes de l’Aéropostale. Totalement restauré, il a conservé l’une des meilleures « ambiances coloniales » de la ville.

Jour 22 : SAINT LOUIS : CITADELLES COLONIALES ET AFRICAINES Sénégal
Le matin, visite de Saint Louis, la première capitale des colonies françaises en Afrique de l’Ouest AOF (Afrique Occidental Français), charmante vieille ville, située sur deux îles jumelles : la coloniale et la locale, les deux situées entre le fleuve Sénégal et l’océan. La meilleure façon de sillonner les ruelles de Saint Louis est à bord d’une calèche, comme le font les locaux ! Une promenade complètera la découverte du quartier des pêcheurs. Nous quitterons Saint Louis pour rejoindre les dunes de Lampoul. Dîner et nuit à l’Ecolodge Lampoul, dans un camp fixe, tentes confortables avec salle de bains et lits. Dîner au restaurant sur la partie haute des dunes, concert après le dîner.

Jour 23 : DU VILLAGE DE PECHEURS A L’ILE DE GOREE Sénégal
Balade spectaculaire à la découverte du plus grand village de pêcheurs du Sénégal. Plus de 4500 pirogues en bois arrivent avec la pêche du jour… Nous laisserons nos véhicules pour un transport local moins intrusif, et ludique, un char à âne, moyen idéal d’approcher les pêcheurs vendant leurs prises aux femmes, les reines du marché. Nous familiariserons avec les artisans sculptant les grandes pirogues, les peintres les décorant de couleurs vives et le « saint local » pour la dernière bénédiction magique avant de naviguer….
Le lac Rose, connu localement sous le nom de lac Retba, est un lac d’eau salée peu profond entouré de dunes. En raison de la forte concentration de sel, le lac scintille souvent en rose, nager dans le lac donne la sensation de flotter. Plus de 600 personnes collectent le sel de l’eau de manière artisanale. Arrivée à Dakar, ferry pour l’île de Gorée. Le bon moment pour profiter de l’atmosphère de Gorée est au coucher du soleil lorsque tous les touristes sont partis et, le matin, avant que la foule n’arrive. A l’île de Gorée, les esclaves s’entassaient en attendant d’être expédiés vers les Amériques. Entièrement restaurée, l’île témoigne encore de cette époque. De nos jours, son climat venteux, son histoire et son architecture ancienne, ainsi que de bons restaurants et boutiques, font de Gorée une destination intéressante et branchée pour les visiteurs locaux et étrangers.
Dîner dans un restaurant typique et nuit à la « Maison Municipale » ou similaire. Une maison d’hôtes confortable dans une ancienne bâtisse restaurée.

Jour 24 : DAKAR METROPOLIS Sénégal
Avant que la foule n’arrive, nous allons quitter l’île sur le ferry pour Dakar. Dakar est devenu un centre important du « renouveau » politique, artistique et intellectuel au moment de l’indépendance et c’est toujours la métropole la plus animée de l’Afrique de l’Ouest francophone. Au Musée des Civilisations Noires, on peut admirer de grandes collections d’Art Tribal, de textiles et d’art local contemporain. Nous découvrons le quartier du « Plateau », le Palais Présidentiel, un marché typique. Déjeuner au « restaurant du club de pêche » connu pour les plats de poisson (plats végétariens et autres disponibles). La gare Dakar-Bamako totalement restaurée est un bel exemple d’architecture Art-Déco datant de l’époque coloniale française. Rencontre avec un jeune artiste spécialisé dans les Graffitis (street art) qui a fait de Dakar un haut lieu de la culture métropolitaine contemporaine. Visite de galeries et de marchés d’artisanat. Nuit à l’hôtel Le Djoloff Boutique, mélange équilibré de mobilier africain traditionnel et de confort moderne. Ou similaire.

Jours 25 : PORT FLUVIAL Sénégal
Nous nous dirigeons vers la ville de Kaolack, dans une région de salines. Déjeuner dans un restaurant. Kaolack, situé sur le fleuve Saloum, est un port important pour l’exportation d’arachides et de sel du Sénégal et des pays voisins et un grand marché traditionnel.
Dîner et Nuit dans les confortables bungalows climatisés du Relais de Kaolak ou Kabacoto Safari Lodge, face à un lac et lagons ***, ou similaire.

Jour 26 : GAMBIE, ENTRE ARCHÉOLOGIE ET ​​TEMPS CONTEMPORAIN Sénégal – Gambie
Départ matinal en direction de la région située entre la rive nord du fleuve Gambie et le Sénégal, qui a accueilli l’une des plus grandes civilisations mégalithiques de la planète. Sine Ngayene est le site mégalithique le plus riche avec 1102 pierres dressées. Nous traversons la frontière avec la Gambie, un petit pays entouré par le Sénégal et faisons l’expérience d’une traversée en ferry « très locale » du grand estuaire du fleuve Gambie pour rejoindre Banjul, la capitale du pays. Visite du centre et du musée national. En option : soirée musique live en ville.
Dîner et nuit à Atlantic Hotel ou Kairaba Beach hôtel ****, piscine.

Jour 27 : MASQUE DANSANT Gambie – Casamance (Sénégal)
Matinée, expérience d’observation d’oiseaux guidée, brève mais intense.
Arrivée à la frontière de la Casamance, la région sud du Sénégal. Le milieu naturel passera progressivement de la savane à la forêt.
En fin d’après-midi, nous assisterons aux danses rituelles des masques sacrés Diola. Les masques appartiennent à une société secrète et l’identité des danseurs n’est pas révélée ; on dit que le masque est animé par les esprits. Tambours, danses et foule bigarrée animeront le petit village à l’ombre des grands kapokiers.
Arrivée tardive, dîner et nuit au confortable hôtel *** Kadiandoumange, situé au bord du fleuve Casamance, piscine. L’hôtel Kadiandoumange est un exemple intéressant d’hôtel de charme géré localement. Ou similaire.

Jour 28 : CULTE DES ANCETRES Sénégal – Guinée Bissau
En traversant la frontière de la Guinée Bissau, nous passons d’un pays francophone à une Afrique portugaise (lusitanienne) et entrons dans la région de l’ethnie Manjaco. Dans de minuscules villages cachés dans la forêt on découvre des poteaux en bois sculptés appelés « Pecab » représentant les esprits de leurs ancêtres, les « Pecab » sont conservés dans des sanctuaires appelés « Cab Balugun ». Après avoir demandé la permission aux anciens, nous aurons l’occasion de voir différentes générations et styles de sculptures sacrées en bois : une des dernières chances d’apprécier l’art tribal dans son contexte culturel d’origine : le village. Arrivée à Bissau. Dîner et nuit à l’hôtel Azalai ****. Ou similaire

Jour 29 : ARCHIPEL SACRÉ DES BIJAGOS : LA CAPITALE FANTÔME Guinée Bissau
Vivez une navigation spectaculaire de trois jours en hors-bord pour découvrir l’archipel des Bijagos, sa nature fascinante et des tribus isolées. L’archipel, composé de 88 îles et îlots, est situé à une moyenne de 65 km des côtes. Les Bijagos sont un « joyau géographique ».
Bolama était l’ancienne capitale de la Guinée portugaise depuis 1871. En 1941, la capitale a été déplacée à Bissau, et quand les Portugais sont partis, des indigènes sont venus squatter cette ville. La ville est aujourd’hui en train de s’effondrer, en partie envahie par la végétation tropicale. Bolama, qui a été construit sur le modèle d’un « Castrum Roman » (citadelle romaine), est maintenant un mélange de grandes avenues droites, de places vides ensoleillées et léthargiques, de fontaines sèches, de jardins buissonnants et d’édifices administratifs néo-palladiens en ruine. A l’ombre des colonnes de l’ancien palais du gouverneur, les chèvres paissent paisiblement. Bien qu’habitée, cette ville jouit d’une atmosphère féérique de ville fantôme.
Dîner et nuit au Ponta Anchaca Resort **** dans de confortables bungalows en bois climatisés, cachés dans la végétation et face à l’océan. Restaurant sur pilotis à la cuisine française et tropicale raffinée. Ce beau lodge sera notre base pour deux nuits.

Jour 30 : CÉRÉMONIE DE DANSE VACA BRUTO Guinée Bissau
Courte navigation pour découvrir l’île de Bubaque, la « capitale » de l’archipel des Bijagos, son marché et le minuscule musée.
Après-midi : du fait de l’éloignement et de l’enracinement profond des habitants dans leurs traditions, les Bijagos ont été peu influencés par le monde extérieur. La vie dans les villages est caractérisée par des rites d’initiation et des cérémonies secrètes. Dans certains villages, les jeunes hommes doivent passer par un rite d’initiation de sept ans vivant dans un « couvent » sans contact avec les femmes. Dans l’archipel des Bijagos, la vie est toujours régie par le « cycle des saisons ». Pendant la longue saison sèche, les grandes cérémonies ont lieu. Vaca Bruto (taureau sauvage) est le masque le plus spectaculaire des îles. Les danseurs transmettent une présence réaliste en s’inclinant et face au sol. Les yeux du masque en verre dépoli, de vraies cornes, des oreilles en cuir et une corde dans la narine confèrent au masque un véritable aspect d’animal indompté qui représente un homme en pleine possession de sa force physique, mais encore au comportement immature, comme il n’a pas encore subi les initiations finales. Tous les villageois assistent à cette cérémonie fascinante.
Retour à Ponta Anchaca Resort **** confortables bungalows en bois climatisés, cachés dans la végétation et face à l’océan. Restaurant sur pilotis à la cuisine française et tropicale raffinée.

Jour 31 : VIE SUR LES ILES Guinée Bissau
Détente matinale sur les plages sauvages et autour de la piscine de Ponta Anchaca, ou excursion à pied dans l’île.
Après-midi navigation vers Bissau.
Sur demande (non inclus) Départ tôt le matin pour une excursion sur l’île d’Orango à la recherche d’une faune résiduelle d’hippopotames acclimatée à la vie insulaire.
Ils vivent dans les marécages d’eau douce principalement, parfois ils pourraient nager dans l’océan.  Un guide local conduira les visiteurs ; la rencontre avec les hippopotames n’est pas toujours acquise. Arrivés à Bissau un véhicule nous attendra pour un bref tour de ville. Bissau est une capitale minuscule mais intrigante, intéressante par l’ancienne architecture portugaise et un immense fort, un rappel de l’ère de la traite des esclaves. Nuit à l’hôtel Azalai, standard international ****

Jour 32 : GRIOT : LES TROBADORS AFRICAINS Guinée Bissau
Départ tôt le matin. Après le déjeuner, nous quittons la route principale pour un petit village de la région Malinké.
Les Malinkés sont les descendants de l’ancien Empire du Mali et sont répartis sur le territoire actuel du Mali, de la Guinée Conakry, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et de la Guinée Bissau. Les griots sont des lignées de musiciens et de conteurs remontant au XIIIe siècle. Le village que nous visitons est connu pour les familles de griots qui perpétuent ces traditions depuis l’époque de l’Empire. Reconnus également pour leur talent dans la production d’instruments de musique, ils donneront un concert. Arrivée à Gabu. Dîner et nuit à l’hôtel Karsa***, chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 33 : LE PLUS GRAND MASSIF DE MONTAGNE Guinée Bissau – Guinée Conakry
Un vieux bac tiré manuellement nous permettra de traverser le Rio Corubal, la frontière naturelle entre les deux Guinées pour rejoindre les petits postes frontières de la Guinée Conakry dans une région habitée par les tribus Malinké et Fula (Peul). Escale dans quelques villages où l’arrivée d’étrangers est un événement rare.
Après avoir atteint une route plus large, nous commencerons notre exploration du massif du Fouta Djalon. Son climat frais et salubre en fit le lieu de villégiature préféré des Français à l’époque coloniale. Considéré comme la région la plus spectaculaire de Guinée, grâce aux montagnes, au plateau, à la savane et aux vallées profondes, le Fouta Djalon est considéré comme le « réservoir d’eau » de l’Afrique de l’Ouest. En effet, trois fleuves qui donnent leur nom à quatre nations : le Niger, le Nigeria, le Sénégal et la Gambie, prennent leur source en Guinée. Ce territoire est habité par les Fula (également appelés Peul), réputés pour leur beauté et leur savoir-faire en tant que principaux éleveurs de vaches Zébu en Afrique de l’Ouest. Nous visiterons des villages isolés, avec de grandes maisons en argile décorées de bas-reliefs, de hauts toits coniques avec plusieurs couches de paille. Arrivée en soirée à Labé et nuit à l’hôtel Tata, simple mais confortable et propre, des bungalows climatisés avec salle de bain privée

Jour 34 : FOUTA DJALON Guinée Conakry
Journée consacrée à la découverte du Fouta Djalon, un environnement où les montagnes rencontrent la savane et les vallées profondes avec la forêt. Les plus hautes chutes d’eau d’Afrique de l’Ouest sont encadrées par la forêt, dans un paysage vierge. Après avoir été introduits par nos relations chez les anciens, présentant des cadeaux traditionnels comme des noix de cola, nous aurons l’honneur d’être reçus par des chefs et des dignitaires siégeant en conseil.
Dans une très grande hutte ronde en argile au toit d’herbe décoré, vêtus de costumes traditionnels le descendant d’un des plus anciens Royaume Fula nous contera l’histoire de leur peuple et acceptera de répondre à nos questions sur les origines de leur tribu et les règles traditionnelles encore pratiquées.
Arrivée à Dalaba à 1200 m. (3900 pieds) d’altitude. Dîner et nuit dans un hôtel neuf et confortable, Safitel ***. Chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 35 : BAS-RELIEF AFRICAIN Guinée Conakry
Visite de Dalaba, une petite ville agréable. La « casa a palabra » (la maison de la parole) avec de beaux bas-reliefs en adobe est dans un pur style architectonique Fula (Peul). Ici, les chefs se réunissaient pour rencontrer les administrateurs coloniaux. Visite de la villa construite par le gouverneur colonial et utilisée plus tard par le premier président de la Guinée indépendante. Le leader de l’indépendance était Sékou Touré, l’un des politiciens africains anticolonialistes les plus radicaux. Il a refusé toute coopération avec les Français et a créé des liens solides avec l’Union Soviétique et une amitié personnelle avec Ceausescu. Certaines villas, utilisées par les ministres et par les hôtes de Sékou Touré, sont des réminiscences de cette époque. Dans une villa aujourd’hui en ruine, Miriam Makeba a rencontré et épousé Stokley Carmichael, un exilé des États-Unis qui faisait partie des inspirateurs de la branche armée des Black Panthers. Nous habiterons Dalaba en suivant le versant sud du massif pour rejoindre Mamou, ville commerçante. Visite du marché.
Hôtel Balys, ou similaire. Confort de base. Chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jours 36 et 37 : MASQUES DANS LA FORÊT Guinée – Sierra Leone
Une minuscule piste rejoint une frontière avec une région reculée de la Sierra Leone, traversant des rivières dans la forêt, à l’aide de vieilles barges tirées manuellement. Arrivée au village de Kamakwie. Dans une région où les étrangers sont rares, si nous avons de la chance, nous assisterons aux danses traditionnelles des masques sacrés. Soirée du jour 37 arrivée à Free Town.
Le lendemain, route vers la péninsule de Freetown.
Jour 36 Dîner et nuit à l’hôtel White House ou similaire, (construit par un local qui vit aux États-Unis dans la forme inspirée de la Maison Blanche) Confort de base, chambres avec salle de bain privée.
Jour 37 Dîner et nuit à Freetown au confortable Swiss Hotel****, standard international.

Jour 38 : FREETOWN, UNE LONGUE HISTOIRE Sierra Leone
Origines de Freetown : en 1786, les trois cent quatre-vingts premiers esclaves africains libérés sont arrivés en Sierra Leone en provenance d’Amérique où ils ont combattu dans la guerre d’indépendance aux côtés des Britanniques. Après avoir perdu la guerre, les Britanniques les envoyèrent en Sierra Leone et y créèrent les premières colonies d’esclaves libérés. Quelques mois après leur arrivée, les nouveaux arrivants mouraient de faim, attrapaient des maladies nouvelles et inconnues et se battaient avec les habitants, qui les supportaient à peine. Quelques années après, lors d’une guerre napoléonienne, Freetown qui arborait le drapeau britannique a été attaquée par sept navires de la marine française et détruite. Peu de survivants s’échappent sur les pirogues envoyées par… des marchands d’esclaves.
À partir de 1807, en raison de l’abolition de la traite des esclaves par l’Empire britannique, les navires des marchands d’esclaves capturés par la marine britannique ont libéré les esclaves de la Sierra Leone.
En 1808, Freetown devient la capitale de la première colonie britannique d’Afrique tropicale. A cette époque les peuples Krio, ou anciens esclaves, étaient plus de 50.000, créant une élite qui faisait pression sur l’administration pour une meilleure éducation. En 1845 fut construite Fourah Bay, la première Université d’Afrique de l’Ouest. À l’époque coloniale, Freetown était connue comme « l’Athènes de l’Afrique de l’Ouest».
Après-midi, route le long de la côte sur les pentes des montagnes de la péninsule de Freetown… seul le jaune des plages sépare le vert de la forêt du bleu de l’océan. Le pays a été nommé d’après ces montagnes, la Sierra (montagnes) du lion. Un bateau local nous amènera à Banana Island. Dîner et nuit au confortable Bafa Lodge qui sera notre base pour deux nuits : tentes fixes cachées dans la forêt face à l’océan. Cuisine raffinée basée sur la pêche du jour (autres repas disponibles, demander à l’avance).

Jour 39 : ILE DE BANANE Sierra Leone
Journée complète de navigation, d’exploration et de marche pour découvrir un paradis vierge : montagnes, grandes forêts primaires, villages et plages isolées. Pour les plus actifs une balade d’une demi-journée pour randonner en forêt ou continuer le tour de l’île. Déjeuner pique-nique, dîner et nuit retour à notre base : Bafa Lodge.

Jour 40 : BUNDO : MASQUES FÉMININS Sierra Leone
Brève navigation, pour rejoindre nos véhicules 4×4 et départ en direction nord est.
Dans la plupart des régions d’Afrique, les masques sont l’apanage des hommes. Cependant chez les Mende et les populations voisines, les masques Bundo sont un domaine féminin et ils ont un rôle crucial dans les rites de puberté des filles. Dans un petit village, nous vivrons la sortie de ces masques. Un événement qui appelle la participation d’une foule colorée. Dîner, nuit à l’hôtel Dohas, chambres confortables climatisées avec salle de bain privée, ou similaire.

Jour 41 : DIAMANTS BRUTS Sierra Leone – Libéria
La recherche de diamants crée une dépendance car le jeu et la possibilité de trouver une « fortune» ne deviennent réalité que pour les quelques plus chanceux. Les diamants ont joué un rôle important dans la dernière guerre civile. La quantité et la qualité des « pierres » restant à trouver sont importantes. Nous suivrons une piste pour atteindre un village avec des huttes faites d’argile et de paille.
Après avoir salué le chef, des villageois nous emmèneront sur le site où nous pourrons rencontrer les chercheurs de diamants en pleine action. Un villageois nous expliquera les techniques d’exploitation minière artisanale et de « lavage du sable ». Une route spectaculaire dans la forêt nous amènera au fleuve Mano et à la frontière avec le Libéria. Après les formalités, nous continuerons pour rejoindre Monrovia dans la soirée. Dîner et nuit au confortable Cape Hotel **** standard international, à Mamba Point, dans le meilleur quartier de Monrovia. Ou similaire

Jour 42 : « LIBÉRIA » : LA TERRE DES HOMMES LIBRES Libéria
Le Libéria est le seul pays africain qui n’a jamais été ni colonie ni protectorat ; Le Libéria a été fondé par des Krio, des esclaves libérés qui sont revenus en Afrique des États-Unis et pour cette raison a été nommé « Libéria ». Les Krio représentent 5% de la population et ils sont les principaux acteurs de l’économie et de la politique, ils sont considérés comme les créateurs de la Nation et de l’économie moderne. 80% de la population parle la langue locale Krio, une sorte de « Pidgin » américano-anglais. Notre hôtel avec vue sur l’océan est le bon point de départ pour une intéressante visite à pied de la ville. La franc-maçonnerie a eu un grand impact sur l’histoire du Libéria et de la culture Krio, visite de l’imposant bâtiment du Grand Temple maçonnique et, si nous avons de la chance, rencontre avec le Grand Maître. Un symbole de Monrovia est ce qui reste de l’hôtel Ducor Palace, inauguré en 1960 qui fut l’un des premiers cinq étoiles d’Afrique. Situé sur une colline rocheuse au point culminant de Monrovia, domine toute la ville et le golfe. L’hôtel a accueilli des événements sociaux et des fêtes des élites africaines à l’époque effervescente de l’indépendance. Dans la grande piscine face à l’océan, Idi Amin avait l’habitude de nager en tenant son pistolet à la ceinture pendant que son amie Miriam Makeba chantait. Après la guerre civile, le bâtiment a été pillé plusieurs fois. L’hôtel est maintenant abandonné et fermé, mais en cherchant la bonne autorisation, nous pourrons peut-être le visiter. En 2008, le gouvernement a conclu un accord avec Kadhafi pour le reconstruire, mais le projet, comme de nombreux autres projets de développement libyens en Afrique, n’a jamais abouti à cause de la guerre que l’Europe et l’Amérique ont menée pour renverser Kadhafi. Le bâtiment du Musée National est lui-même une vitrine de l’architecture traditionnelle Krio. A l’intérieur on découvre une importante collection de masques anciens et d’objets rituels. La visite comprend une exposition photographique sur la guerre civile qui a eu lieu entre 1989 et 2003. Les anciens bâtiments coloniaux, les églises en pierre de Krio feront également partie de cette visite intrigante de la ville.
Déjeuner et départ pour Gbarnga. Dîner et nuit à l’hôtel Passion 2***, ou similaire.

Jour 43 : FORÊTS SAUVAGES AFRICAINES Libéria – Guinée Conakry
Départ tôt le matin pour une journée de route vers le nord du Libéria et vers la plus grande région forestière de la Guinée Conakry. Une fois traversé la frontière, nous continuerons à travers de grandes plantations de caoutchouc (hévéa) pour atteindre Nzerekore et Macenta dans un paysage vallonné et luxuriant. Après le dîner nous quittons l’hôtel pour rejoindre un village et participer à un événement spectaculaire : les masques sortiront de la forêt et danseront à la lueur d’un grand feu….
Dîner et nuit au confortable et nouvel Hôtel Macenta *** entièrement climatisé, chambres climatisées avec salle de bain privée, piscine. Ou similaire.

Jour 44 : HOMMES OISEAUX, MASQUES TOMA ET PONT DE LIANES Guinée Conakry
Une petite piste dans la végétation luxuriante nous amènera dans un village reculé pour assister à l’une des danses sacrées les plus spectaculaires et les moins connues des forêts d’Afrique de l’Ouest : la danse des Hommes Oiseaux. Les Hommes Oiseaux ont le visage peint au Kaolin et sont entièrement vêtus de plumes. Ils appartiennent à une communauté initiatique particulière, qui s’est secrètement transmise de père en fils au cours des siècles. Les Hommes Oiseaux sont censés détenir des pouvoirs magiques qui peuvent les rendre invisibles. Ils sont les meilleurs messagers lors des guerres tribales, capables de franchir les lignes ennemies. Les joueurs de tam-tam et tout le village participeront à l’événement.
Cette région cache de nombreux secrets. Les ponts de lianes sont des chefs-d’œuvre d’une « technologie tribale » unique et peuvent mesurer jusqu’à 70 m. Ils sont construits exclusivement avec des matériaux végétaux, comme le bois et les lianes, sans l’utilisation de clous ou de cordes ni d’autres matériaux extérieurs à la forêt. Seuls les initiés peuvent récolter les lianes et les bois et ils les laissent dans la forêt. On pense qu’un esprit puissant construira le pont du jour le lendemain. Pour garantir le secret de cette « technologie magique », lors de la préparation d’un nouveau pont, ni les femmes ni les non-initiés ne sont autorisés dans la forêt. Arrivée à Nzerekore après une journée intense. Dîner et Nuit à l’hôtel Béthanie, chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 45 : PRIMATES Guinée Conakry – Côte d’Ivoire
Tôt le matin, direction le village de Bossou à temps pour une balade à la découverte d’une forêt, où vit un groupe de chimpanzés (Pan Troglodytes). Les habitants les considèrent comme la réincarnation de leurs ancêtres et leur chasse est donc un tabou. Les chimpanzés sont surveillés en permanence par les chercheurs et donc faciles à approcher.
La piste nous amènera jusqu’à une frontière lointaine avec la Côte d’Ivoire. Lorsque la montagne Tonkpi, avec son pic, apparaîtra, nous serons proches de notre destination.
La petite ville de Man, entourée de 18 montagnes verdoyantes, est la capitale des ethnies We, Dan et Guéré, connues pour leurs masques, considérés parmi les chefs-d’œuvre de l’art africain.
Nous passerons deux nuits à l’hôtel Les Cascades, chambres climatisées avec salle de bain privée ***, piscine, situé sur les hauteurs. Ou similaire.

Jour 46 : DAN MASQUES Côte d’Ivoire
Journée de découverte de la région de Man. Dans un village voisin, des masques sortiront de la forêt. Selon la cosmogonie du peuple Dan, il existe un dieu suprême qui crée le monde et ne communique avec les humains que par ses intermédiaires : les masques. Lors de la danse des masques, la distance entre les humains et les esprits disparaît, l’ordre cosmique et social est restauré, et la gratitude s’exprime envers les dieux et les ancêtres. Les masques Dan sont l’un des plus beaux masques africains connus pour l’équilibre de ses formes. Le marché de l’homme est un marché important où les villageois viennent de la région et des pays voisins.  Il sera possible de trouver un large choix d’objets artisanaux et, avec un peu de chance, des masques authentiques et des objets traditionnels. Dîner et nuit, retour à l’hôtel Les Cascades, chambres climatisées avec salle de bain privée ***, piscine. Ou similaire.

Jour 47 : TRADITIONS MAGIQUES Côte d’Ivoire
Journée consacrée à l’expérience de la culture tribale et des traditions magiques.
Seuls les véhicules 4×4 peuvent se rendre dans les villages reculés de la forêt pour rencontrer l’ethnie Guéré, où l’arrivée d’étrangers est un événement rare. Nous découvrirons les puissantes danses des masques Guéré. Si les masques Dan sont considérés parmi les exemples les plus raffinés de beauté et d’esthétique, les masques Guéré sont connus pour leur aspect puissant et rugueux. https://www.youtube.com/watch?v=4-_vPJqtxyA
Si nous avons  de la chance, nous assisterons aux rares performances des « Jongleurs ». Cette dance  initiatique des filles est une tradition ancienne, aujourd’hui en voie de disparition. Nous avons découvert l’un des derniers villages où elle est encore pratiquée.
Retour sur la route principale pour rejoindre la ville de Daloa dans la soirée. Dîner et nuit à l’hôtel La Grace, chambres climatisées avec salle de bain privée ***, ou similaire.

Jour 48 : CATHÉDRALE DANS LA SAVANE Côte d’Ivoire
Journée de transfert vers le sud. Nous poursuivons notre route à travers les plantations de café et de cacao, ponctuées uniquement de petits villages. La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, le deuxième est le Ghana et ensemble ils représentent plus de la moitié de la production mondiale de cacao.
Dans un village de la tribu Guro, nous assistons à la danse des masques Zaouli. Le masque Zaouli a probablement été inspiré par une jeune fille nommée « Djela Lou Zaouli », cependant, les histoires sur les origines du masque sont variées et chaque masque peut avoir sa propre histoire symbolique. La particularité de la danse Zaouli est le mouvement fin et sophistiqué des jambes.
Dans l’après-midi, arrivée à Yamoussoukro, la capitale officielle du pays depuis 1983 et le village natal de Houphouët-Boigny, le premier président de la Côte d’Ivoire. Ici s’est réalisé le rêve ivoirien des années 1970 et 1980, le rêve d’un pays qui, malgré sa pénurie de ressources naturelles majeures, a bâti l’économie la plus florissante de l’Afrique de l’Ouest francophone.
Nous visitons la Basilique de la Vierge de la Paix, inspirée de Saint-Pierre de Rome. C’est le plus grand édifice chrétien sur terre. Les hautes verrières colorées sont uniques. Dans la ville, on voit de larges boulevards où les quelques voitures tentent d’éviter les gros nids de poule, les zébus et les poules, les immenses bâtiments gouvernementaux, les grands hôtels jusqu’à 14 étages et même un lac artificiel peuplé de crocodiles. Tout a un air abandonné.
Dîner et nuit au confortable Hôtel Royal, piscine, chambres climatisées avec salle de bain privée, ou similaire.

Jour 49 : ABIDJAN, GRATTE-CIEL ET LAGUNES Côte d’Ivoire
Nous roulons sur la seule autoroute du pays pour rejoindre Abidjan en fin de matinée. Au-delà de la lagune, le « plateau » (quartier de la ville) se développe très rapidement. Alors que la plupart des villes africaines se développent horizontalement, Abidjan se développe verticalement. Peu de terres sont disponibles et le peu disponible doit être continuellement récupéré des eaux de la lagune Ebrié. Le quartier moderne de la ville est défini à l’ouest par le port et ses interminables files de personnes attendant un bateau public, et à l’est par la silhouette de la cathédrale Saints Pierre et Paul. Le trafic chaotique est un résultat négatif du développement économique rapide de ce pays, qui après la guerre civile a, pendant quelques années, atteint une croissance de 6% du PIB. Visite de cette métropole africaine moderne et colorée.
Hôtel Azalai **** standard internationale.

Jour 50 : GRAND BASSAM Côte d’Ivoire
Court trajet en voiture jusqu’à Grand Bassam : vieille ville construite sur un banc de sable entre la lagune et l’océan. C’était la première capitale de la colonie française de Côte d’Ivoire et maintenant une station balnéaire de loisirs pour les Abidjanais. Grâce à ses avenues calmes, ombragées de grands arbres, de grands bougainvilliers et de bâtiments coloniaux bien conservés, Grand Bassam dégage une atmosphère magique. L’ancienne poste est un joyau de l’architecture coloniale. Le musée des Costumes, dans l’ancien palais du gouverneur, avec son grand escalier extérieur, est un véritable joyau architectural et sa collection unique de costumes tribaux, de masques, d’ornements et de photographies ethnographiques donne une perception intéressante de l’histoire et de la culture du pays. En fin d’après-midi nous atteindrons la petite ville d’Aboisso.
Dîner et nuit à l’Hôtel le Rochè***, chambres climatisées avec salle de bain privée, ou similaire.

Jour 51 : GOLD COAST Côte d’Ivoire – Ghana
Départ matinal pour la frontière avec le Ghana. Une fois à Axim, nous visiterons le fort St Antonio, construit par les Portugais en 1515 sur une baie près de l’estuaire de la rivière Ankobra, dans une région riche en or. La côte du Ghana est unique dans toute l’Afrique pour la concentration d’anciens châteaux et forts. En trois siècles, plus de 80 fortifications ont été construites par les Européens, pour commercer principalement de l’or, de l’ivoire et des esclaves. L’abondance de l’or a conduit les premiers navigateurs portugais, qui ont découvert cette région au 15ème siècle, à la nommer Gold Coast. Ce nom a été changé en Ghana à l’indépendance en 1957. Arrivée en soirée à Anomabu Beach Resort, où nous passerons deux nuits . Bungalows climatisés avec salle de bain privée près de l’océan.

Jour 52 : L’ATMOSPHÈRE UNIQUE D’ELMINA Ghana
Journée consacrée à la découverte des anciens châteaux de la traite négrière et des sanctuaires animistes.
Après un arrêt à Cape Coast, nous visiterons le château d’Elmina, le plus ancien et le plus grand bâtiment européen d’Afrique, érigé par les Portugais en 1482. Au fil des siècles, le château a été gouverné par des Portugais, des Hollandais et des Britanniques et aujourd’hui par le Ghana. Ce grand bâtiment a été utilisé comme entrepôt fortifié pour échanger de l’or, de l’ivoire et des esclaves avec les tribus locales. De nos jours, le château est reconnu comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le port de pêche face au château, accueille des centaines de pirogues en bois colorées.
Dans la vieille ville on découvre les Posuban, sanctuaires des « compagnies Asafo » où les « guerriers » Asafo versent encore des libations.
Les ruelles de la vieille ville ont une atmosphère unique, nous ramenant à une époque antérieure à l’ère coloniale, quand Elmina était le principal lieu d’échanges entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne.
Dîner et nuit : retour aux bungalows d’Anomabu Beach Resort, ou similaire.

Jour 53 : ASHANTI Ghana
Arrivée en fin de matinée à Kumasi, la capitale historique et spirituelle de l’ancien royaume Ashanti. Les Ashanti étaient l’une des nations les plus puissantes d’Afrique jusqu’à la fin du XIXe siècle, lorsque les Britanniques ont annexé le royaume Ashanti à la colonie de la Gold Coast. Avec plus de trois million d’habitants, Kumasi est une ville tentaculaire avec un fantastique marché central, l’un des plus grands d’Afrique. Tous les types d’artisanat Ashanti (maroquinerie, poterie, tissu Kente) se trouvent ici, ainsi qu’à peu près tous les types de fruits et légumes tropicaux.
La visite comprend le centre culturel Ashanti : une riche collection d’artefacts Ashanti logés dans une intéressante reproduction d’une ancienne maison Ashanti. Dans l’après-midi, nous participons – si disponibles – à des funérailles traditionnelles Ashanti, en présence de personnes en deuil portant des toges rouges ou noires vives. Nous disons « funérailles » mais c’est en fait une célébration « festive » : l’esprit du défunt est censé retourner dans sa famille et à travers ces cérémonies devient un esprit d’ancêtre qui protège son peuple. Dîner et nuit à l’hôtel Miklin, chambres climatisées avec salle de bain privée.

Jour 54 : ACCRA « LA CAPITALE » Ghana
Arrivée à Accra en début d’après-midi. La capitale du Ghana a su conserver son identité particulière malgré le développement fulgurant en cours dans cette grande métropole africaine. Nous explorons les quartiers de James Town, habités par la population autochtone connue sous le nom de Ga. Notre visite se termine par la visite d’un atelier spécialisé dans la sculpture de « cercueils de fantaisie ». Ces cercueils fabriqués à la main peuvent prendre n’importe quelle forme : fruits, animaux, poissons, voitures, avions…. la seule limite étant l’imagination ! Dîner et nuit en ville dans le quartier central d’Osu au confortable hôtel de charme La Villa. Chambres climatisées avec salle de bain privée ou similaires. En option: soirée dans l’un des bars musicaux typiques de la ville.

Jour 55 : LOMÉ : CAPITALE COSMOPOLITE ET ÉLÉGANTE À TAILLE HUMAINE Ghana – Togo
Départ matinal vers la frontière togolaise. Lomé est l’une des rares capitales situées à la frontière du pays, la seule ville africaine qui a été gouvernée successivement par des Allemands, des Britanniques et des Français et a attiré une importante communauté de commerçants de différents pays africains. Ces éléments et influences ont développé un style de vie, une cuisine et une architecture uniques. Lomé est encore de nos jours un point de rencontre des peuples, des échanges et des cultures. Nous visiterons : le marché central avec les « Nana Benz », les femmes qui contrôlent le marché des « pagne » (tissus colorés) vendus dans toute l’Afrique de l’Ouest, les bâtiments coloniaux et le plus grand « marché des fétiches » de tout le continent africain, où l’on peut trouver un assortiment éclectique de tous les ingrédients nécessaires pour les philtres d’amour, les concoctions magiques et l’incantation vaudou.
Soirée, en option, bars musicaux en ville.
Nuit à l’hôtel Sarakawa ****, situé dans un parc de 25 hectares, face à la plage, entouré de cocotiers ombrageant des jardins et une piscine olympique.

Jour 56 : VAUDOU Togo – Bénin
Le vaudou est la religion principale dans les régions côtières du Togo et du Bénin. Des cérémonies authentiques sont pratiquées par les nombreux adeptes. Le rythme effréné des tambours et les chants des initiés « appellent » les esprits qui vont se manifester par la possession de certains participants qui entrent en transe profonde : yeux révulsés, grimaces, convulsions, insensibilité au feu ou à la douleur. Sakpata, Heviesso, Mami Water ne sont que quelques-unes des divinités vaudou qui peuvent se manifester… Entourés par l’atmosphère magique de la cérémonie, nous comprendrons ce que les gens veulent dire lorsqu’ils disent : « Dans vos églises, vous priez Dieu ; dans notre sanctuaire vaudou nous devenons des dieux ! ».
Frontière avec le Bénin et arrivée dans la petite ville de Grand Popo. Dîner et nuit à la charmante Auberge de Gran Popo, ancienne bâtisse coloniale face à l’océan totalement restaurée. Chambres autonomes. Ou similaire.

Jour 57 : OUIDAH, CULTURE AFRO-BRESILIENNE Bénin
Entre lagons et océan, nous découvrirons le culte Zangbeto. Le masque Zangbeto est très grand et recouvert de paille colorée.
Il représente des esprits sauvages et non humains :  les forces de la nature qui habitaient la Terre avant l’homme. Les porteurs de masques appartiennent à une société secrète et gardent leur identité cachée. Quand Zangbeto danse est un événement pour le village. Ses performances garantissent une protection contre les mauvais esprits et la sorcellerie. Le mouvement de rotation du masque symbolise la purification spirituelle du village. Zangbeto accomplit également des « miracles » pour prouver ses pouvoirs.
Route vers Ouidah. Cette petite ville a été conquise par le royaume du Dahomey au 18ème siècle et est devenue son principal port d’expédition d’esclaves. Nous commençons la visite en suivant la « route des esclaves » jusqu’au rivage, « la porte du non-retour », où les esclaves étaient expédiés vers les Amériques. Ouidah bénéficie d’une architecture afro-brésilienne rare, un mélange unique de cultures où le temple du python fait face à la cathédrale catholique. L’attitude décontractée des locaux se mêle au tonnerre des vagues lointaines et au rythme des tambours. Une atmosphère intemporelle décrite par Bruce Chatwin dans son roman « Le Vice-Roy de Ouidah ». A pied, nous visitons le Temple Python et le Fort Portugais, maintenant un petit mais intéressant musée sur l’histoire de Ouidah, la traite transatlantique des esclaves et les liens que le commerce a créés entre les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest et la culture vaudou des Caraïbes (musée actuellement en renovation). Dîner et nuit au confortable hôtel Casa del Papa **** ou similaire. Bungalows face à l’océan, plages sauvages, piscine. (Bungalows climatisés avec salle de bain).

Jour 58 : VILLAGE SUR PILOTIS Bénin
Nous roulerons sur des kilomètres d’une piste des pêcheurs entre des plages infinies, de grands palmiers, des paillotes et des pirogues colorées. Nous laisserons nos véhicules et traverserons le lac Nokwe en barque motorisée pour rejoindre Ganvié, le plus grand et le plus beau village africain sur pilotis. Les quelque 25 000 habitants font partie de l’ethnie Tofinou et construisent leurs maisons en bois sur pilotis en teck. L’élevage de poissons avec une ancienne technologie tribale est leur activité principale. Ganvié a su préserver ses traditions et son environnement malgré la longue présence humaine en milieu clos ; et le lac n’est pas surexploité. La vie quotidienne se déroule dans les pirogues que petits et grands rament avec aisance à l’aide de pagaies aux couleurs vives. De ces pirogues les hommes pêchent, les femmes exposent les marchandises au « marché flottant », les enfants vont à l’école et jouent. A Ganvié on dit que les enfants apprennent d’abord à nager qu’à marcher.
Chambre en day-use disponible à Cotonou et transfert à l’aéroport. Fin de nos prestations.

SUR DEMANDE : EXTENSION A LAGOS AU NIGERIA ou PRE-EXTENTION AU MAROC

CHEF D’EXPÉDITION : avec une longue expérience de l’Afrique de l’Ouest, et une connaissance des régions et des cultures locales, assisté de guides locaux.

ITINÉRAIRE EXPLORATOIRE : Cet itinéraire est une expédition ; les participants doivent être flexibles et prêts à profiter des rencontres uniques, mais aussi de certaines situations inattendues qui font partie de « l’expérience africaine ».

TRANSPORTS : une grande variété de paysages, de cultures et de nature va de pair avec le choix des différents transports, chacun étant le meilleur pour découvrir et profiter de chaque environnement différent.
Sur terre : pour la majeure partie de l’itinéraire sur routes, pistes et dunes vierges, nous roulerons en véhicules 4×4 climatisés, sur certaines routes goudronnées nous circulerons en minibus climatisés. Pour des promenades brèves mais amusantes, nous ferons l’expérience d’un taxi-brousse local coloré, d’une calèche traditionnelle et d’un char à âne.
Sur l’eau : ferry vers l’île Gorée, hors-bord pour les trois jours de navigation dans l’archipel des Bijagos, bateau de pêcheurs dans la lagune Naila et vers l’île Banana. Des bacs pour traverser les rivières dans les forêts.

VACCINS : Fièvre jaune : obligatoire pour ceux qui participent à la partie de l’expédition du Sénégal à Cotonou (à partir du 20ème jour du programme).
Choléra : non requis au moment de l’édition du programme, merci de vérifier avant le départ.
Prophylaxie antipaludique : absolument recommandée pour ceux qui participent à la partie de l’expédition au départ de Nouakchott (à partir du 20e jour du programme).

VISAS :
Maroc : non requis pour la plupart des nationalités. Vérifiez s’il vous plaît.
Mauritanie : obligatoire. Nous obtiendrons le visa à la frontière (coût 55 Euro).
Sénégal : visa non nécessaire pour la plupart des nationalités, y compris les citoyens des États-Unis, du Canada et de l’Union européenne. Veuillez nous contacter pour la liste complète. Si un visa est nécessaire, veuillez obtenir un visa à deux entrées.
Gambie : certaines nationalités n’ont pas besoin de visa, d’autres peuvent l’obtenir à la frontière, quelques autres doivent obtenir une lettre d’invitation, merci de nous contacter à l’avance.
Guinée Bissau : un visa à entrée unique est requis ; nous pouvons obtenir le visa pendant l’expédition. Veuillez-nous en informer à l’avance.
Guinée Conakry : deux entrées nécessaires.
Visa électronique : https://www.paf.gov.gn/dnpaf/?page_id=335&lang=en;
Sierra Leone : visa disponible à la frontière (coût 100 USD).
Libéria, Côte d’Ivoire : un visa à entrée unique est requis. L’E-Visa pour la Côte d’Ivoire n’est pas valable pour entrer dans le pays par voie terrestre, un visa de l’ambassade est requis.
Ghana : visa à entrée unique requis ; le visa est délivré uniquement à l’ambassade du Ghana compétente du pays de résidence
Togo : visa disponible à la frontière, merci de nous confirmer à l’avance.
Bénin: e-Visa : www.evisa.gouv.bj/fr/
Remarque : le Libéria et la Côte d’Ivoire ont des représentations diplomatiques à Dakar qui peuvent délivrer des visas, contactez-nous à l’avance si le visa doit être obtenu pendant l’expédition.

Extension au Nigeria : visa à entrée unique requis. Le visa est délivré uniquement à l’ambassade du Nigeria compétente dupays de résidence.

REPAS : déjeuners : repas froids (pique-nique) ou restaurants.
Dîners : dans les hôtels, nous dégustons une grande variété de spécialités. Des repas végétariens sont disponibles sur demande, veuillez nous contacter à l’avance.
Camps mobiles : dîners simples à base de produits frais locaux intégrés à des aliments conservés ; bouteille d’eau incluse. Vin ou bière inclus, sauf en Mauritanie. Mentionnez votre choix au départ (boissons non alcoolisées ou vin ou bière).

HÔTELS : choisis avec soin, en raison d’un éventuel manque de disponibilité de chambres dans certains hôtels, l’accompagnateur peut être amené à remplacer les hôtels par d’autres aussi similaires que possible. Hotel quatre étoiles  dans les capitales. Meilleurs hôtels disponibles à l’intérieur des Pays, toujours avec des chambres climatisées.

CAMPS MOBILES : deux nuits de bivouac, dans la partie la plus reculée du Sahara Occidental. Camper dans l’immensité du Sahara est une expérience inoubliable. Tentes modernes équipées de moustiquaires, installées sur des nattes, des lits portables, des matelas et des chaises. Une grande tente restaurant sera dressée pour le dîner. Une tente sera dédiée aux « toiettes ». Veuillez apporter votre propre sac de couchage léger ou drap de couchage.

BAGAGES : en raison de la nature de l’itinéraire, veuillez limiter vos bagages personnels à 20 kg ; des sacs souples sont recommandés.

ASSURANCE : obligatoire pour l’assistance médicale (soins de santé), le rapatriement, les dommages corporels et matériels. TransAfrica ne sera pas tenu responsable des dommages matériels et physiques pendant ou en conséquence du voyage. Découvrez une proposition de police d’assurance : https://transafrica.biz/en/travel-insurance-en/;

AVIS : L’itinéraire est conçu pour découvrir des endroits fascinants où les étrangers arrivent à peine. Nous devons être tolérants et flexibles pour apprécier pleinement la nature et la faune uniques, l’hospitalité spontanée des populations locales, la magie et le mystère africains, la métaphysique, les cérémonies, les philosophies de vie et les croyances religieuses que les gens sont prêts à partager avec nous.

Les itinéraires, visites, nuitées et hébergements sont susceptibles d’évoluer, de s’améliorer et de s’adapter à l’heure des marées, les dernières expériences et actualités du terrain, les cas de force majeure. Les modifications sont décidées par l’organisateur. Nous ne sommes pas responsables des retards et annulations dus à des conditions extérieures.

Inclus :

  • Transfert aéroport/hôtel et hôtel/aéroport à l’arrivée et au départ, SAUF, à Marrakech.
  • Transferts et itinéraire en véhicules 4×4, minibus et bateaux.
  • Tours et visites selon le programme
  • L’équivalent d’une bouteille d’eau par jour lors des visites.
  • Hébergement dans des chambres standard, selon l’itinéraire
  • Tous les repas, du petit-déjeuner du jour 2 au petit-déjeuner du dernier jour de l’expédition.
  • Frais d’entrée aux parcs, concessions, aires protégées et sites culturels
  • Boîte de premiers soins
  • Tous les frais de service et les taxes

 

Non inclus :

  • Vols internationaux
  • Transferts plus tôt (avant) et/ou plus tard (après le dernier jour) depuis et vers l’aéroport
  • Frais de visa
  • Tout repas ou visite touristique autre que ceux spécifiés
  • Eau minérale et boissons dans les restaurants et les hôtels.
  • Portage
  • Frais pour photos et vidéos personnelles
  • Assurance personnelle et vacances (obligatoire)
  • Pourboires pour les chauffeurs, les guides et le personnel de l’hôtel
  • Frais liés au programme retardé ou aux bagages perdus
  • Tout élément de nature personnelle tel que les appels téléphoniques, la lessive, etc.
  • Tout ce qui n’est pas mentionné comme inclus

Partager sur

condividi facebook condividi linkedin condividi twitter invia mail

Envoyer une requête